On ne réforme plus, on transforme ! Cap ou pas cap ? Si, « CAP 22 » (tribune de novembre 2017)

Le « Comité Action Publique 2022 » est chargé d’identifier les réformes structurelles nécessaires et les économies significatives et durables à réaliser, pour transformer toute la fonction publique.

On part d’une matière première : le coût, dans l’objectif de sa transformation : la réduction des moyens, la privatisation, ou même, les abandons de missions. Tout est une question de langage. Pour rassurer, on ne dira plus supprimer des postes, mais, rénover le cadre des ressources humaines !

Ce vaste Plan de transformation des services publics et de réduction des dépenses publiques prendra la « précaution » préalable d’un grand Forum de l’action publique, visant à consulter les agents et les usagers sur les missions de service public.

On évitera d’entendre les doléances sur les manques de moyens constants, la vétusté des équipements à disposition ou la demande d’augmentation des dépenses socialement utiles, qui ne vont pas dans l’atteinte de l’objectif fixé à l’origine.

Comme tout sera dit, il suffira ensuite de « passer la pâte au mixer » et on obtiendra le grand projet de transformation attendue au départ.

Mais attention, certains semblent l’oublier, sans Services Publics, il n’y a plus d’État !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *