Manuel de survie au management

La réappropriation du travail en débat

Les situations de travail, et les problèmes y afférant, sont généralement vécus de façon individuelle. Au mieux, la proximité des lieux et les hiérarchies communes font apparaître des problématiques locales.

Pourtant, lorsqu’on peut observer l’ensemble des collectivités, lorsqu’on peut comparer les situations entre elles, c’est le parallélisme des évolutions qui surprend. Les collectivités territoriales connaissent toutes des changements et des conflits similaires : difficultés pour les cadres à faire bien et sereinement leur travail, pertes de repères, de sens, jusqu’au mal-être ou à la souffrance au travail.

Nous pensons que cette situation est consécutive à la pénétration de l’idéologie managériale dans les administrations locales. C’est ce que nous souhaitons démontrer à travers le Manuel de survie au management que nous mettons à la disposition de toutes et tous. Et montrer également que cette idéologie est résistible.

Par-delà les situations individuelles, c’est le sens du travail qu’il faut interroger : comment en est-on arrivé là ? Comment pouvons-nous résister et inverser cette tendance ? Nous espérons vous convaincre de ne pas baisser les bras.

Au sommaire :

Les origines de l’idéologie managériale : L’idéologie managériale ; Les objectifs de la pression managériale.

Les mécanismes de l’idéologie managériale : Le dispositif de « double pensée » ; La « novlangue » pour aseptiser les rapports sociaux ; L’individualisation comme promesse d’émancipation ; L’individualisation des rapports au travail ; La précarisation subjective via la pratique du changement permanent ; Le « solutionnisme » ; L’information et la formation des agents et des cadres ; L’évaluation individuelle.

La violence managériale : Le « management » par la peur ; La détérioration de la santé ; Les conflits interpersonnels ; La tentation du harcèlement ; L’évocation abusive du devoir de réserve.

Les enjeux du travail à l’heure managériale : L’irresponsabilité des organisations ; Les difficultés de positionnement des cadres ; Mérite, savoir-être et manière
de servir ; Le temps de travail ; La négation du travail bien fait collectivement ; L’isolement favorisé ; Le « lean » management ; Le développement des technologies d’information et de communication ; La réforme territoriale : une occasion d’accélérer la déstabilisation.

Quelques clefs de compréhension et d’action : Dénoncer l’idéologie ; La difficulté à identifier l’adversaire ; Y a-t-il une réponse managériale à la faillite du « management » ? ; Le « management » à l’aune de l’efficacité ; Un statut renforcé ; Valoriser la professionnalisation ; Revendiquer de nouveaux droits ; Remettre en débat le besoin de collectif.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *