Réforme de la fonction publique, la casse se confirme… (tribune de juillet/août 2019)

La CGT affirme de nouveau son attachement aux valeurs du service public, à une Fonction publique et au Statut général au service de toutes et tous, porteurs de l’intérêt général.

Alors que le Sénat a étudié/étudie, à son tour, le projet de loi de transformation de la fonction publique, nous affirmons à nouveau notre attachement aux instances actuelles de dialogue social qui permettent aujourd’hui de protéger les agent-e-s. Leur suppression risque d’entraîner une gestion opaque et priver les personnels de recours contre l’arbitraire.

Par ailleurs, le recours accru au recrutement sur contrat accentuera la précarité dans la fonction publique. C’est également l’égalité d’accès aux emplois publics et les garanties de neutralité et d’impartialité du service public qui sont menacées. Alors non, encore une fois, n’acceptons pas ce projet de réforme !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *